Passion Lyre

14 décembre 2018

L'heure de notre mort - Philippe Lescarret

Je vais vous présenter aujourd'hui "L'heure de notre mort" de Philippe Lescarret, publié chez Cairn dans la collection "Du Noir au Sud", magnifique maison d'édition paloise. Quatrième de couverture : Eté 2009. Alors que le procès du dernier criminel nazi est sur le point de s'ouvrir, plusieurs vieillards sont retrouvés morts dans le sud-ouest de la France. Des témoins gênants venus d'Espagne ? Avaient-ils commis des exactions ? Guidé par une enseignante, spécialiste du Franquisme, le lieutenant Yann Loubeyres s'efforce de faire la... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 décembre 2018

Les cigognes sont immortelles - Alain Mabanckou

    Je vais vous présenter "Les cigognes sont immortelles"" d'Alain Mabanckou, publié chez Seuil. J'ai découvert Alain Mabanckou avec bonheur, tout à fait par hasard, au détour de "La Grande Librairie". Quatrième de couverture : À Pointe-Noire, dans le quartier Voungou, la vie suit son cours. Autour de la parcelle familiale où il habite avec Maman Pauline et Papa Roger, le jeune collégien Michel a une réputation de rêveur. Mais les tracas du quotidien (argent égaré, retards et distractions, humeur variable des... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2018

La Vraie Vie - Adeline Dieudonné

  Je vais vous présenter aujourd'hui "La Vraie Vie' d'Adeline Dieudonné, publié chez l'Iconoclaste. Quatrième de couverture : C'est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle de ses parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures à la décharge. Jusqu'au jour où un... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2018

Honoria - Judith Housez

Je vais vous présenter aujourd'hui "Honoria" de Judith Housez, publié aux Equateurs, très jolie maison d'édition dont le nom est inspiré du poème éponyme de Blaise Cendrars. "On dirait que l'Atlantique va déborder sur le ciel". Il donne le ton sur son esprit fondé sur l'aventure éditoriale sous toutes ses formes. Quatrième de couverture : Honoria, princesse romaine, est peut-être la première femme moderne. Quel fut le roman de sa vie ? Les historiens perdent sa trace en 449 après Jésus Christ. Avec un regard amusé et en y mélant sa... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2018

Retour de lame - Philippe Mediavilla

Je vais vous présenter aujourd'hui "Retour de lame" de Philippe Mediavilla, publié chez Cairn, magnifique maison d'édition paloise, dans la collection "du Noir au Sud". Quatrième de couverture : Beauté de l'océan, vagues magnifiques, plages immenses, la côte atlantique, d'Hossegor à Mundaka, un petit coin de paradis pour les surfeurs ? Pas si sûr... Quand la mort frappe aux abords de la plage de Tarnos, le monde du surf s'agite peu fier de certaines pratiques telles le localisme. Aidée de son ami Laurent militant syndical... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2018

La vie princière - Marc Pautrel

Je vais vous présenter aujourd'hui "La vie princière" de Marc Pautrel, publiée chez Gallimard dans la collection l'infini, très jolie collection dirigée par Philippe Sollers. Marc Pautrel vit à Bordeaux où il se consacre totalement à l'écriture. Extrait : Le premier soir, quand j'arrive à la Grande Maison, il fait déjà nuit noire. Je suis installé au Domaine depuis un mois et c'est la deuxième série de dîners de séminaire à laquelle je suis invité, comme le sont tous les résidents, lors de la précédente je me suis un peu ennuyé... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2018

Ce pays qu'on assassine - Gilles Vincent

Je vais vous présenter aujourd'hui "Ce pays qu'on assassine" de Gilles Vincent, publié aux éditions In 8. Il vit depuis plus de quinze ans dans le Béarn, consacrant l'essentiel de son temps entre écriture, animation d'ateliers en milieu scolaire, en prison ou à l'hôpital. Quatrième de couverture : Au coeur de Marseille, on exécute Tarek Bsarani de trois balles dans la tête. Il était le directeur de campagne d'une jeune députée du Vaucluse, espoir prometteur du Parti National de France. A l'autre bout du pays, on... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2018

Votre problème n'est pas résolu - Naqdimon Weil

Je vais vous orésenter aujourd'hui "Votre problème n'est pas résolu" de Naqdimon Weil, publié aux éditions Les Passagères. Extrait : Il avait cru son heure enfin arrivée quand déboulèrent les réseaux sociaux sur la Toile. Lui qui débordait d'admiration pour Bill Gates depuis des années, il fut saisi d'une vénération sans bornes pour Mark Zuckerberg et sa trouvaille quand il découvrit Facebook. Ce nouvel univers, parfaitement virtuel, devait forcément lui convenir. Par écran et clavier interposés, il allait pouvoir, enfin, se... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2018

Funestes randonnées - Patrick Nieto

  Je vais vous présenter aujourd'hui "Funestes randonnées" de Patrick Nieto, publié chez Cairn, magnifique maison d'édition paloise, dans la collection "Du noir au sud". Quatrième de couverture :Marciac. Été 2016. Le corps mutilé d une randonneuse est découvert aux abords d un chemin. Les policiers retiennent leur souffle car il porte la même signature que celle de deux autres crimes perpétrés dans la région récemment. La psychose d un tueur en série arpentant les sentiers de randonnée d Occitanie s étend peu à peu.... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 octobre 2018

Chronique d'un ailleurs

Le TGV file en cette fin d'après midi d'un dimanche pluvieux. La douce lumière tamisée de la lampe sur la tablette se reflète sur la morne plaine entrecoupée de haies et de longues flaques d'eau. De rares voitures s'éclipsent le long des rubans d'asphalte. Leurs phares s'estompent rapidement comme la flamme d'une bougie à peine allumée. Il fait froid... Humide... Le wagon est rempli de solitudes. De regards qui s'évitent. De lumières bleutées. De murmures incompréhensibles hachés par les téléphones qui vibrent, bippent,... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]