LOGO_Dax

bleu

 

Nouvelle plume dans la collection Terres de France des Presses de la Cité, Madeleine Mansiet-Berthaud vit dans les Landes. Elle est l'auteur notamment d'une trilogie romanesque consacrée aux cagots d'Aquitaine et dont je vous parlerai une prochaine fois.

Fin XIXème en Franche Comté, Clovis, propriétaire fermier aisé, est à ses heures "bricottier", petit contrebandier. Cette nuit là, il a tenté un coup risqué : une cordée de 3 avec du bétail vivant sur le dos sur les "fameuses" échelles de la mort. Gentiane sa veuve, doit désormais porter sur ses épaules la responsabilité d'une vaste ferme, aidée seulement par la douce et chenue Mamélie, grand-mère de Clovis. L'arrivée de Gildas, paysan expérimenté, est saluée avec enthousiasme par l'aïeule. Beaucoup moins par Gentiane : il fut son premier fiancé, éconduit et il pratique lui aussi la contrebande. Pourtant, cette présence masculine lui devient vite indispensable. D'autant que des lettres anonymes inquiétantes lui parviennent, accompagnées de bouquets de gentianes déposées sur le rebord de la fenêtre.

Dans la plus pure tradition des romans régionaux, Madeleine Mansiet-Berthaud nous fait non seulement visiter un pays rude hanté par la légende de la Vouyvre, comme dans un thriller rural haletant, mais aussi découvriraprès des recherches approfondies sur les échelles de la mort utilisées par les contrebandiers, une réalité économique et parallèle.

Je dois bien vous avouer que j'ai été tenue en haleine jusqu'à la dernière ligne car même quand la fin de l'histoire est donnée, le vrai conteur laisse toujours une porte entrouverte sur le mystère...