salvayreLOGO_Dax

 

J'aimerais aujourd'hui vous donner envie de lire Lydie Salvayre pour son livre "Pas pleurer", édité chez Seuil et Prix Goncourt 2014. Lydie Salvayre est venue aux Rencontres à Lire 2015 à Dax le 24 avril.

Quatrième de couverture : Deux voix entrelacées. Celle, révoltée, de Georges Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole, qui dénonce la terreur exercée par les nationalistes avec la bénédiction de l'Eglise catholique contre les " mauvais pauvres ". Son pamphlet, Les Grands cimetières sous la lune, fera bientôt scandale. Celle, roborative, de Montse, mère de la narratrice et " mauvaise pauvre ", qui, soixante-dix ans après les événements, a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours radieux de l'insurrection libertaire par laquelle s'ouvrit la guerre de 36 dans certaines régions d'Espagne, des jours que l'adolescente qu'elle était vécut dans la candeur et l'allégresse dans son village de Haute Catalogne. Deux paroles, deux visions qui résonnent étrangement avec notre présent, comme enchantées par l'art romanesque de Lydie Salvayre, entre violence et légèreté, entre brutalité et finesse, portées par une prose tantôt impeccable, tantôt joyeusement malmenée.

Mon commentaire : Serez vous étonnés si je vous dis que j'ai beaucoup aimé ? Dès les premiers mots, vous êtes plongés dans un voyage dans le temps sur des navettes très rapides entre 1936 et aujourd'hui, avec les mots si particuliers de Montse, remplis de douceur et de musique, dans une langue qui lui est propre et pourtant si compréhensible, comme toute langue du coeur et du souvenir...Je dois bien vous avouer qu'entrelacer les souvenirs familiaux à ceux de Georges Bernanos, un de mes écrivains de chevet, a rendu l'histoire encore plus prégnante...

Belle lecture à tous