Je vous ai présenté il y a quelques semaines "Anguille sous roche" d'Ali Zamir, premier roman, publié aux éditions Le Tripode. J'ai eu le plaisir d'écouter Ali Zamir aux "Rencontre d'auteur" à la bibliothèque municipale de Dax, dans une envoutante conversation croisée avec Serge Airoldi. Il revient à Dax auréolé de plusieurs prix dont celui des Rencontres à Lire 2017, qui se sont déroulées le week end du 10 au 12 mars. Voici ce qu'en dit l'éditeur :

Quatrième de couverture : "Quelque part dans l'océan indien, une jeune femme se noie. Ses forces l'abandonnent, mais sa pensée, tel un animal sur le point de mourir, se cambre : dans un ultime sursaut de vie et de révolte, la naufragée nous entraine dans le récit de sa vie..."

Mon commentaire : Quand j'ai ouvert ce livre, je suis passée dans une autre dimension, emportée par un mouvement inéluctable et indomptable comme le temps qui court ou les flots d'un torrent tumulteux, tout cela étonnament illustré par un procédé d'écriture unique que je vais vous laisser découvrir : ce ne sont pas des mots ou des phrases qui vous guident mais un mouvement sans ponctuation ...

Une jeune fille va mourir. Mais l'auteur ignore si c'est vrai. Elle raconte sa vie pour combattre la mort... Les personnages ont chacun un prénom qui renvoie à une fable ( Anguille, Vorace, Connaît-Tout et tant d'autres ...). Le monde ainsi décrit par le regard et la langue féerique de la jeune femme nous place sur une scène de théatre, mélangeant habilement la poésie et le théatre, avec un véritable enchassement des genres.

C'est un magnifique portrait de femme où les sentiments sont exprimés avec excessivité mais ça la replace dans quelquechose de véritablement essentiel. La littérature est le seul endroit où l'auteur, d'origine commorienne, se sent libre. Il y a une réelle analogie entre Anguille et Schérazade, cette nécessité de raconter pour vivre, pour combattre la mort.

Extrait : "... le jour où il avait eu cette idée, il avait couru comme un dératé pour rentrer illico presto à la maison, il avait annoncé à maman que le bébé portera le nom Anguille, "que ce soit un garçon ou une fille, ce sera ce nom là" avait-il ajouté, ma mère n'avait pas compris bien sûr, puis Connaît-Tout lui avait expliqué la chose " j'aimerais faire la différence, je veux faire de mon enfant un modèle, pour toute la nouvelle génération, un enfant qui saura se battre pour se faire une place dans ce monde, un enfant qui n'ouvrira la bouche que pour éclairer les âmes obscures" ..."

 

Belle lecture à tous ...