index

J'avais le souvenir d'une certaine légèreté avec le film de Blake Edwards "Diamants sur canapé" avec la sublime Audrey Hepburn... L'histoire d'une cover-girl, d'un gigolo ...  une histoire d'amour et d'ambition... Un texte corrosif avec, à l'écran, Audrey Hepburn, incarnation du chic sur canapé... Or ma lecture a été toute autre ... Une autre dimension peut être ...la mélancolie ... la recherche de soi afin de s'accomplir .. Les mauvais choix ... la facilité ..; Les regrets ... ou les remords ... La déception ... la trahison ... Un parcours chaotique pour une vie définitivement marginale ... Magnifiquement illustrée par cette quête sans fin du jeune voisin amoureux après une image glamour insaisissable et irrémédiablement perdue ...Et ce style si particulier de Truman Capote, une des plumes majeures de la littérature américaine du milieu du XXème siècle...

Quatrième de couverture : Holly, cover girl new-yorkaise,mène une vie de bohème fort peu morale, mais elle est si jolie, si pleine de charme, qu'il est difficile de lui en tenir rigueur. Moyennant une honnête redevance, elle rend visite chaque semaine à un vieux gangster qui purge une peine de prison : ce faisant, elle ne se doute pas  qu'elle sert de boite de lettres au vieux trafiquant et risque la prison. Mais Holly est une fille de ressources : si elle manque son mariage avec un diplomate sud américain, on sent bien qu'elle trouvera occasion meilleure.