29 octobre 2017

Un anglais sous les tropiques - William Boyd

Comme il est curieux parfois que des livres ressemblent à leur lecteur. C'est ce qu'il s'est passé pour celui ci ... Un homme croisé quelques instants puis disparu ... "Un anglais sous les tropiques" est resté ... ouvrage le plus caustique de William Boyd... Peinture de moeurs cruellement réaliste dans une contrée tout juste post-coloniale, ce roman cisèle d'une plume acérée le ridicule d'une société confite dans la médiocrité, la concupiscence ou la déveine ...les manigances politiques ...  à la limite du burlesque parfois ...... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2017

Paul Verlaine - Stefan Zweig

  Quatrième de couverture :  La France et la poésie sont les premières amours de Stefan Zweig. L’écrivain n’a jamais rien tant aimé que sortir un poète de son « obscurité apparente ». À la demande de l’éditeur berlinois Schuster & Löffler, il compose une monographie consacrée à Paul Verlaine. Le luxueux petit ouvrage, suivi de traductions de poèmes parmi les plus emblématiques de Verlaine, paraît en 1905, illustré de documents reproduits dans la présente édition. Celle-ci est complétée d’un autre récit... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2017

Le feu follet - Pierre Drieu la Rochelle

  Cette chronique est le fruit d'une rencontre qui parle avec passion d'une de ses lectures, comme celle d'Alberto Moravia et "Le mépris" ou "Monsieur Jadis ou l'Ecole du soir" d'Antoine Blondin....Une magnifique écriture qui transcende la langue française ... Expression du désir de vouloir atteindre l'inatteignable alors que ce toxicomane, ancien esthète, extrèmement lucide a déjà baissé les bras ...La nuit, les femmes, l'argent, l"alcool, la drogue, les fêtes, les dîners en ville, et une obsession : le suicide comme... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2017

Les particules élémentaires - Michel Houellebecq

  J'ai découvert Michel Houellebecq à rebours, avec son dernier roman "Soumission", après quelques années de refus systématique de lire une prose encensée par une critique mercantile ... Que dire ? après la claque du sujet, véritable et peut-être malheureuse anticipation, j'avais été happée et hypnotisée par l'écriture... Du coup, à nouveau réticente à ouvrir un autre ouvrage houellebecquien de peur d'être déçue ... Mais terriblement curieuse et attirée par cet écrivain peu séduisant au premier abord ... J'aime sa plume... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2017

L'élève Gilles - André Lafon

Depuis quelques années, l'Eveilleur, très jolie maison d'édition bordelaise, adossée à la revue Le Festin, s'est donnée pour mission de "réveiller" les romans endormis, cachés au fond d'une malle ou recouverts de poussière dans une vieille bibliothèque, révélant ainsi au grand jour de véritables pépites. "L'élève Gilles" d'André Lafon en fait partie. Voici ce que l'auteur écrit en frontispice de ce roman délicat : "Vous qui vous pencherez sur ces pages avec l'émoi d'y revoir, parmi tant de choses mortes, des figures jadis connues,... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

Mon étincelle - Ali Zamir

Ali Zamir, écrivain comorien, est venu en 2016 aux Rencontres à Lire à Dax, présenter son premier opus. Il revient aujourd'hui avec "Mon étincelle", édité au Tripode. Quatrième de couverture : Étincelle est une jeune fille qui se retrouve à bord d'un avion qui relie deux îles de son pays, les Comores. Prise dans les turbulences du vol, et tenaillée entre deux liaisons amoureuses, elle va se remémorer certaines des histoires que lui contait sa mère, à commencer par celle, somptueuse et tragique, qui devait un jour lui donner... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 15:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 octobre 2017

Sucre noir - Miguel Bonnefoy

  J'ai vécu un moment magique, il y a quelques jours, à la librairie Campus à Dax, au cours d'une conversation savoureuse entre Serge Airoldi et Miguel Bonnefoy  pour son "Sucre noir", publié chez Rivages. C'est un coup de coeur unanime des libraires Patricia, Sandra et Dominique ( fait extrèmement rare parait il ! ) Quatrième de couverture :  "Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 17:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 octobre 2017

L'homme fatigué - Jean-Jacques Erbstein

Je viens de refermer "L'homme fatigué" de Jean-Jacques Erbstein, publié aux éditions Feuillage. Les derniers mots sont une révélation et façonnent le tout : "No pasaran", cri de ralliement des républicains espagnols en 1936 et plus largement, cri de liberté universel, symbole de la résistance antifasciste. Eclair fulgurant ... Je remonte l'histoire avec cette idée force comme compagne : ils n'auront pas ma liberté. L'auteur nous entraine dans la folie des hommes du XXème siècle sur les pas d'André qui a survécu et qui s'est... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2017

Tangvald - Olivier Kemeid

Nous partons voguer aujourd'hui sur tous les océans du monde avec "Tangvald" d'Olivier Kemeid, publié chez GAÏA, magnifique maison d'édition à Montfort-en-Chalosse. Quatrième de couverture : Peter Tangvald vogua sur tous les océans du globe. Profondément inadapté à la société et au monde du travail, il refuse une vie de week-ends et s'exile sur les mers, bâtit de ses mains son voilier en bois, vit en maillot de bain. Il épouse et épuise sept femmes, dont deux meurent en mer. Tangvald était originaire de Norvège, et apprit à... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]