index

Je vous emmène aujourd'hui sur les traces d'Isabelle Eberhardt, exploratrice et écrivain suisse au début du XXème siècle. Grande amoureuse de l'Algérie, elle collabore au journal El Akhbar en tant que reporter de guerre, pendant les troubles à la frontière marocaine. Le Général Lyautey dira d'elle : "Elle était ce qui m'attire le plus au monde : une réfractaire. Trouver quelqu'un qui est vraiment soi, qui est hors de tout préjugé, de toute inféodation, de tout cliché et qui passe à travers la vie, aussi libérée de tout que l'oiseau dans l'espace, quel régal !".

Abdelkader Guérine, auteur de plusieurs recueil de poésie et de romans historiques dont l'action se situe dans le Chélif et le Dahra, se laisse emporter et submergé par cette fascinante personnalité dans "Le bédouin d'Isabelle", publié chez Anep éditions. 

Quatrième de couverture : "Isabelle Eberhardt doit rejoindre Orléansville. A Oued Souf, un officier spahi, dans les rangs de l'armée française en Afrique du Nord, est chargé de l'escorter. Lui, c'est Slimanre Henni. Durant le trajet, il s'éprend de cette femme de lettres et une passion dévorante naît. Les sentiments refoulés finissent par être avoués et dévoilés au grand jour ... Mais que va t il arriver à cette histoire d'amour lorsque le destin s'en mêlera ?"

Mon commentaire :  Abdelkader Guérine est un poète qui conte merveilleusement un amour puissant et improbable entre deux cultures. Les mots ont une saveur sucrée. La couleur des images suggérées est bien plus lumineuse que la réalité. Et pourtant, c'est une histoire qui s'appuie sur des faits réels dans un contexte historique avéré, transcendant les difficultés géopolitiques et humaines de ce début de siècle.

Extrait : "Ecouter le silence pesant des pas furtifs d'un amour qui s'éloigne aveuglément de sa pauvre destinée. Entendre toujours le bruit sournois de l'absence qui laisse des échos de chant pour enrichir sa mémoire de souvenirs tellement gais. Percevoir des mirages fascinants visionnant une silhouette qui hallucine ses raisons droites et anime en soi le sens des désirs les plus farfelus .."

Belle lecture à tous ...