index

Quatrième de couverture : On l’appelle « Mimi ». Michèle Marchand, la papesse des paparazzis, la gardienne des rumeurs, des secrets de la politique et des affaires. Elle collectionne les scoops sur les puissants, ceux que vous avez vus et ceux que vous ne verrez jamais. Mimi ne dispose d’aucun titre officiel mais son agence de presse, Bestimage, protège l’image de la première dame et celle, privée, du couple Macron. Une manne. Jamais une petite marchande de photos n’aura eu un tel privilège… Comment Mimi est-elle arrivée au cœur du pouvoir ? Que sait-elle ? Que voit-elle ? Difficile d’enquêter sur cette femme puissante et redoutée. Ses amis se taisent, ses obligés aussi, et ceux qui ont été photographiés malgré eux préfèrent se faire oublier. Garagiste, tenancière de boîte de nuit quand le Tout-Paris se consumait dans la fête, mariée à un braqueur puis à un policier, reine de la presse people… avant de se rendre à l’Élysée par la grande porte. La vie de Mimi est une énigme, un vertige, un roman.

Mon commentaire : Excellent travail qui nous tient véritablement en haleine, mené par deux journalistes et une romancière, "Mimi" à peine refermé nous laisse avec plus de questions que de réponses. Une photo est publiée par Le Canard Enchainé le 9 mai 2018. Il s'agit de Mimi, Michèle Marchand, "debout derrière une table ouvragée couverte de dossiers. On devine qu'il s'agit de l'Elysée, du bureau du président ... Le modèle sourit d'un air juvénile, ou joyeusement provocateur. Levant les deux mains, elle fait le V de la victoire." Jean-Michel Décugis, Pauline Guéna et Marc Leplongeon débutent leur dossier par l'affaire de cette photo qui va définitivement la discréditer auprès des puissants. Racontant son étonnant parcours, bâti grâce à une perception particulièrement fine de la nature humaine et de sa part d'obscurité pour arriver dans l'ombre des plus hautes marches du pouvoir, cette enquête laisse un goût amer sur les effets de la peopolisation poussée à l'extrème : qui nous dirige réellement ?

Extrait : Mimi est partout, elle est la passeuse. Elle sait franchir les frontières invisibles qui séparent la société en strates imperméables les unes aux autres. Elle glisse de l'une à l'autre. Intuitive. Habile. Adaptable, encore une fois. Elle est celle que vous voulez qu'elle soit. A une figure d'autorité - un juge, un président -, elle s'adressera comme il se doit; les voyous croiront qu'lle est des leurs; les médias avoueront à regret qu'elle est leur meilleure spécialiste; les paparazzis qu'elle est comme eux : redoutable; les stars, qu'elle les comprend; les puissants qu'elle saura les servir ... On pourrait continuer cette liste, on la terminerait en disant que pour nous, public captif, exigeant, avide, même, elle est notre dealer. Mimi nous apporte ce que nous attendons. Elle nou sert et nous frustre tour à tour, nous embobine, se fout de notre gueule, nous ment, nous scandalise puis nous console, mêlant îles paradisiaques, familles heureuses, corps superbes et mariages princiers à une poignée de scandales et de compromissions."

Belle lecture à tous ? ...