22 juillet 2014

Le prix à payer, Joseph Fadelle

    Mon commentaire :Cce que j'ai aimé, c'est le portrait de son épouse en apparence au second plan...L'évolution du regard de Joseph sur elle, au fur et à mesure de sa conversion....et donc de sa place dans leur monde et dans le monde tout court....J'ai cependant le souvenir d'une conversion dans le combat, dans la lutte, dans la souffrance, liée peut être à sa culture....j'attendais un peu plus qu'il témoigne d'un Dieu d'amour, d'une religion de liberté...mais je n'ai peut être pas su le lire correctement... En tous... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juillet 2014

L'écharde, Paul Wenz

  Mon commentaire : j'ai passé un moment très agréable. Sous ses dehors un peu léger, il y a une jolie description de caractères qui aurait mérité d'être un peu plus fouillée. Par contre, les paysages décrits sont magnifiques et bien que je ne connaisse pas la région ( je ne suis pas allée plus loin le portugal sur terre et la réunion par les airs : je suis une francaise qui voyage par les livres !!!), je les imagine totalement ainsi. Et puis le côté plutôt viril de certaines situations n'était pas pour me déplaire....  ... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 00:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juillet 2014

Monsieur Jadis, Antoine Blondin

  Mon commentaire : Je reviens plus de 28 ans en arrière ( si si ) et retrouve l'odeur du vieux lycée Henri Poincaré à Nancy et ce fabuleux prof de lettres classiques d'hypokhâgne....style fluide, élégant et poétique qui parle divinement bien de la désespérance d'un jeune désargenté, désoeuvré, qui vit dans un monde à demi disparu....entouré de fantômes...avec 68, la libération des moeurs, une autre approche de la politique....en toile de fond ( bon lointaine certes ! ), qui croise aussi des "célébrités"... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juillet 2014

L'enfant-rien, Nathalie Hug

  Mon commentaire : une petite pépite que j'ai lu un soir en 3/4 d'heure....et après j'ai révé que j'interwievais l'auteur !!!!! difficile d'en parler sans dévoiler.....c'est un enfant qui parle...on oscille toujours entre cauchemar et rêve...y a t il maltraitance ? abandon ? ou autre chose qu'en tant que mère nous ne pouvons pas imaginer ? la fin est belle et dure....il y a une forme de poésie....et de question qu vous vous poserez vous même femmes et mères....peut on rester intactes après une telle décision ?   Mon... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2014

Six mois, six jours, Karine Tuil

  Mon commentaire : un livre que j'ai ramené de ma bibliothèque tournante parce que je pensais qu'il parlait des dernières semaines de goebbels et de sa femme.....Ben non !!!! histoire très contemporaine d'une "pauvre" femme très riche qui se laisse embobinner ( c'est bien le mot !!!) par un gigolo. Glauque : je commence à être déçue....c'est alors....que ca devient passionnant, tordu....névrotique...et que peu à peu un lien se révèle avec le 3ème Reich, l'antisémitisme, la misère humaine morale, la plus que collaboration... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2014

L'oracle della Luna; Frédéric Lenoir

  Mon commentaire : L'essentiel est écrit dans la revue de presse et dépasse très largement le cadre posé par le résumé en quatrième de couverture. J'ai eu l'impression de me plonger dans une tome aussi volumineuse que "les piliers de la terre" où le sujet principal n'est pas une cathédrale....mais l'homme et son propre temple qu'est son corps .....temple de l'Esprit.....Un long voyage initiatique du corps, de l'esprit....et de l'âme qui nous transporte au travers des principales religions monothéistes, des grands courants... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 16:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 juillet 2014

L'invention de nos vies, Karine Tuil

  Mon commentaire : "Toute réussite déguise une abdication". Simone de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée. Voici une des citation en exergue du livre. Qui illustre le propos du roman....ou l'inverse ? La dépossession des évènements est très bien rendue, d'une manière fine et prenante, validée par les conflits du proche orient. J'aime beaucoup l'écriture de Karine Tuil qui au delà de la "petite" histoire vous amène à la grande Histoire sans douleur mais avec le sentiment d'une compréhension des évènements de la scène... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2014

Cet instant là, Douglas Kennedy

Mon commentaire : un drame psychologique ? un roman d'espionnage ? une histoire d'amour tragique et passionnée ? .... Je crois que ce que j'ai préféré, c'est cette énième approche de la guerre froide, de la trahison politique, sociale, humaine.... et surtout, la trahison envers soi --même, ses idéaux, ses convictions, sa propre condition humaine ....alors forcément, l'amour ne peut être que tragédie !!! Quatrième de couverture : Dans le Maine, de nos jours, et à Berlin en 1984. Écrivain new-yorkais d'une cinquantaine d'années,... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2014

Sa vie dans les yeux d'une poupée, Ingrid Desjours

Mon commentaire : Comment dire ? ...... Comment aborder ce petit billet sur un livre qui m'a laissé une impression de malaise, à la limite de la nausée parfois ..... Et qui a su me retenir jusqu'au bout de ma lecture ou presque ..... Il démarre et continue sous la forme d'un thriller totalement haletant ....jusqu'à une scène à laquelle je n'étais absolument pas préparée et qui malheureusement avait des accents de réalité....J'ai eu alors une claire définition du sordide...Sans possibilité de rémission ou de fragile lumière au bout... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2014

Le philosophe qui n'était pas sage, Laurent Gounelle

  Mon commentaire : Ce livre m'a réconciliée avec l'auteur dont je n'ai pas pu finir les précédents livres. C'est une fable satirique ( pléonasme ???), écrite sur le rythme des éléments naturels qui entourent le personnage principal, Sandro qui arrive avec toute sa haine et sa frustration. Je crois qu'il s'agit d'une conversion au bonheur .... que la civilisation que nous avons construite nous empêche d'atteindre.....Excellent sujet de dissertation de philo, n'est ce pas ? Quatrième de couverture : Une tribu au cœur de la... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]