18 juillet 2015

"La chatelaine du Liban" Pierre Benoit

Magnifique passion dévorante ...brûlante....anihilante...inhumaine....Je m'y suis plongée sans filet....Très belle alliance du désert et de l'aridité de la solitude.... Extrait : Mais ma pensée ne s'attarde pas longtemps à ce souvenir limpide. Liban, Liban, tes gorges dépouillées, si dénuées en apparence de mystère, sont plus ténébreuses qu'on ne s'imagine. Il me faut tout l'effort de mes yeux pour apercevoir, non pas le bizarre château, mais le pic d'où l'on peut apercevoir ce château, le château dont la souveraine a fait de moi... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2015

"Eugène et Mathilde" Michel Sétan

Mon commentaire : Passionnante saga historique et familiale qui nous fait voyager dans le temps et dans l'espace. J'y ai retrouvé des accents des "Splendeurs et misères des courtisanes" de Balzac, d'un Rastignac de Maupassant.....et même "Orgueil et préjugés" de Jane Austen...C'est vous dire le régal de céder à ma part de romantisme parfois violemment réprimée sous des dehors de femme moderne qui maitrise tout...ou presque....Quelle douceur de se laisser aller à réver en costumes d'époque et rencontres napoléoniennes, de compots... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2015

"Richie" - Raphaëlle Bacqué

Mon commentaire : Ecrit dans un style qui souligne toute la flamboyance du personnage, j'ai été véritablement captivée par ce parcours hors normes, me laissant croire que j'avais tout compris...Je viens de refermer ce livre sur un mystère....La part d'ombre que chacun d'entre nous s'emploie à enfouir au plus profond de nous même...et qui ici, sert de terreau pour se rapprocher du pouvoir avant de reculer sur la dernière marche...Raphaëlle Bacqué balaye dans le même temps tous les évènements politiques qui ont tracé sa route : la... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2015

"L'effacement" Pascale Dewambrechies

Je viens de terminer "L'effacement" de Pascale Dewanbrechies, édité par les Editions Passiflore à Dax. GROS COUP DE COEUR. Ce roman est à son image, histoire d'une femme libre, passionnée, avec comme fil rouge de vie : aller jusqu'au bout en s'affranchissantdes normes sociales. Extrait : "J'ai huit ans. Je porte une robe jaune. Je suis assise dans la brouette que pousse mon père. Je tiens dans mes bras un jeune arbre. Prends en soin, dit mon père, c'est un enfant. J'essaie en même temps de tenir les outils qu'il a placé près de... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 23:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
18 juin 2015

Chronique dacquoise : ...un 18 juin...

Aujourd'hui, beaucoup fêteront le souvenir d'un appel qui allait changer le cours d'une guerre, d'un monde..... d'un homme qui restera par delà les générations un modèle de vertus et de courage.... Et pour moi, il y a tout juste 22 ans, un petit être fragile et innocent a changé mon monde à tout jamais.... Ma première née..... Ma première fois.... Oû je me suis sentie une.... Entière..... Et forte, si forte de toi, de ta fragilité, de ton amour..... Si forte de ta vie, de ton souffle, de tes regards..... Si fragile de tes... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 23:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juin 2015

"L'effacement" Pascale Dewambrechies

Je viens de terminer "L'effacement" De Pascale Dewambrechies, édité par les Editions Passiflore à Dax. GROS COUP DE COEUR !!! Mon commentaire : Très surprise dès les premiers mots !!! J'ai été happée par la sensualité brulante de Gilda, la crudité de ses mots, de ses rêves, de ses désirs....une femme qui se découvre femme dans les bras d'un homme plus jeune qui l'abandonne....dans la cruauté inscouciante de la jeunesse...et meure de l'intérieur au fur et à mesure de la vie qui grandit en elle pour disparaitre dans les souvenirs... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 23:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2015

" Les brumes de Riverton" Kate Morton

Quatrième d couverture : Au cours de l'été 1924, dans la propriété de Riverton, l'étoile montante de la poésie anglaise, lord Robert Hunter, se donne la mort au bord d'un lac, lors d'une soirée de la haute société. Dès lors, les sœurs Emmeline et Hannah Hartford, seuls témoins de ce drame, ne se sont plus adressé la parole. Selon la rumeur, l'une était sa fiancée et l'autre son amante... En 1999, une jeune réalisatrice décide de faire un film autour de ce scandale des années vingt et s'adresse au dernier témoin vivant, Grace... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2015

Chroniques landaises....

  Mer si calme... Si apaisée... qui se noie doucement dans l'horizon...la tempête n'est àpas loin et commence à sourdre en vagues sous-marines... L'océan confondu au ciel se grise de tourments puissants et néfastes... Comme la nature humaine... notre nature...
Posté par Madame C de D à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2015

"Le veilleur de Matera" Serge Airoldi

Je vais vous présenter aujourd'hui un vrai coup de coeur pour un style, une écriture, une émotion, une personnalité.... Il s'agit de Serge Airoldi pour son "Veilleur de Matera", édité par "La fosse aux ours". Extrait : " Un jour, il y eut un sens, et un autre, il n'y en eut plus, c'est la loi. Les ères passent, l'herbe perce les couches de glaises, grandit, verdit, se fane, l'herbe est toujours la même, la terre aussi connait les cycles, les bestiaux, les mouflons, les tourterelles de Tasmanie, les saisons, certaines buttes qui... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2015

" Les aventures fantastiques de Marlusse et Lapin" Driss Sebastian

  Je vais vous présenter aujourd'hui, le 1er roman de Driss Sebastian, "Les aventures fantastiques de Marlusse et Lapin", édité par la Société des Ecrivains. Le mieux n'est il pas de vous en lire un extrait ? Extrait : Les passages sont des réseaux de transport efficaces, chacun des atterissages donne lieu à une nouvelle pièce, à un nouveau macrocosme. Celle où nous sommes actuellement appelle aux rêves. De grands espaces verdoyants s'étendent à perte de vue. Ici s'allient une forêt de bonsaïs millénaires, un lac à la surface... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 23:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]