16 avril 2014

La théorie de la vilaine petite fille, Hubert Haddad

  Mon commentaire : jubilatoire est bien le mot !!!!! J'y ai trouvé un mélange de "La petite maison dans la prairie" et de l'univers de Tim Burton dans "Les noces funèbres" .... avec toujours un moment où on se dit "et si....." et un autre "elles sont trop fortes et ont bien raison de se jouer de la bétise humaine !!!!".... Mais le plus intéressant à mon sens, se joue au second plan. En cette période à cheval sur 2 siècles, où émergent tous les enjeux d'une nouvelle civilisation menée par les progrès de la technologie, les... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 avril 2014

L'archipel des saints, Alain Durel

  Mon commentaire : j'avais une approche de la Grèce purement littéraire et antique grâce à Jacqueline de Romilly, Marguerite Yourcenar dans " La couronne et la lyre" ou Miller et son "Colosse de Maroussi" ( cité d'ailleurs dans le livre ). Dès le début, l'auteur rappelle d'une manière très pédagogue l'essence même du muthos et du logos, du mythe et de la raison, du poète et du philosophe. Et de suite j'ai été emportée très haut et très loin dans la lumière grecque ou plus exactement celle que je prête exclusivement à cette... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2014

" Le fil des souvenirs " Victoria Hislop

  Thessalonique, 1917. Le jour de naissance de Dimitris Komninos, un terrible incendie ravage la ville et tous les biens de la famille. Sans cette catastrophe qui les force à s'exiler, son chemin n'aurait pas croisé celui de la petite Katerina, débarquée rue Irini après avoir été arrachée à sa mère fuyant Smyrne... Dès lors, les destins de la couturière prodige et de l'héritier d'un empire textile vont être liés à jamais, tandis que les guerres, les révolutions et la haine déchirent la cité où chrétiens, juifs et musulmans... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2014

" 22/11/63 " Stephen King

  2011. Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d un cancer. Une « fissure dans le temps » au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d empêcher l assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d un solitaire un peu... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2014

" Le journal intime d'un arbre " Didier Van Cauwelaert

  « On m'appelle Tristan, j'ai trois cents ans et j'ai connu toute la gamme des émotions humaines. Je suis tombé au lever du jour. Une nouvelle vie commence pour moi – mais sous quelle forme ? Ma conscience et ma mémoire habiteront-elles chacune de mes bûches, ou la statuette qu'une jeune fille a sculptée dans mon bois? Ballotté entre les secrets de mon passé et les rebondissements du présent, lié malgré moi au devenir des deux amants dont je fus la passion commune, j'essaie de comprendre pourquoi je survis. Ai-je une utilité,... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2014

" Les apparences " Gillian Flynn

    "Amy et Nick forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan pour s'installer dans le Missouri. Un jour, Amy disparaît et leur maison est saccagée. L'enquête policière prend vite une tournure inattendue : petits secrets entre époux et trahisons sans importance de la vie conjugale font de Nick le suspect idéal. Alors qu'il essaie lui aussi de retrouver Amy, il découvre qu'elle dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres plus inquiétantes"... ... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2014

" L'armoire des robes oubliées " Riika Pulkkinen

  Elsa, la grand-mère d’Anna, est atteinte d’un cancer foudroyant. Entourée de ses proches, elle compte bien profiter de chaque instant, de chaque plaisir, jusqu’au bout : les rayons du soleil, les bains de mer, ou le corps de Martti, son mari depuis plus de cinquante ans, contre le sien. Mais Anna découvre que derrière ce mariage heureux se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille. C’est une vieille robe oubliée dans une armoire, trouvée par hasard, qui va réveiller le passé... Encensé par la... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2014

" La garçonnière " Hélène Crémillon

  Ce roman est inspiré d une histoire vraie. Les événements se déroulent en Argentine, à Buenos Aires. Nous sommes en août 1987. C est l hiver. Les saisons ne sont pas les mêmes partout. Les êtres humains, si. Mon commentaire : idem, à ne pas lire après "Le confident". A mon sens beaucoup plus fort car il s'appuie non seulement sur la période post dictatoriale argentine et donc avec des relents de junte extrèmement présents ( les mères de la place de mai ) mais aussi avec des drames personnels sous forme d'un thriller... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 10:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
13 mars 2014

" Les derniers jours de nos pères " Joël Dicker

  Londres, 1940. Soucieux de pallier l'anéantissement de l'armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre : créer une branche noire des services secrets, le Special Operation Executive (SOE), chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l'intérieur des lignes ennemies et dont les membres seraient issus des populations locales pour être insoupçonnables. Du jamais vu jusqu'alors. Quelques mois plus tard, le jeune Paul-Émile quitte Paris pour Londres dans... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2014

" Nagasaki " Eric Faye

Shimura-san mène une existence solitaire et ordonnée dans la banlieue de Nagasaki. Mais voilà que des objets se déplacent, chaque jour, insidieusement, que de la nourriture disparaît. Fantôme ? Hallucinations ? Grâce à une webcam, la vérité se fait jour : une femme habite clandestinement chez lui, depuis un an... Grand Prix du roman de l'Académie française 2010, Nagasaki est un chef-d'oeuvre de mélancolie, un récit percutant sur l'isolement, où les ombres qui peuplent l'histoire du Japon ne sont pas loin.   L'auteur développe... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]