26 décembre 2016

Désorientale - Négar Djavadi

Roman de la flamboyance sur la mémoire et l'identité entre l'Iran d'hier et la France d'aujourd'hui ... Très jolie approche d'une période sombre de l'histoire iranienne et de faits de société ocidentaux ... Quatrième de couverture : La nuit, Kimiâ mixe du rock alternatif dans des concerts. Le jour, elle suit un protocole d'insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie Anna. Née à Téhéran en 1971, exilée en France dix ans plus tard, elle a toujours tenu à distance sa culture d'origine pour vivre libre. Mais dans la... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2016

sens dessus dessous - Milena Agus

Très joli conte contempenrain qui mêle le merveilleux et la misère, les rêves et la réalité en gommant la frontière qui les sépare ... J'ai gouté avec beaucoup de plaisir cette vision de la vie où tout semble possible quand on voit le verre à moitié plein ... une manière un peu frondeuse et très libre hors des codes figés d'une certaine société ... Quatrième de couverture : Mr. Johnson, le monsieur du dessus, a toujours les lacets défaits et des vestes trouées. Pourtant, c'est un violoniste célèbre qui vit dans le plus bel... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2016

De nos frères blessés - Joseph Andras

J'ai eu un véritable coup de coeur pour cette écriture et cette histoire de quête d'absolu et de vérité...Pour cet acte symbolique sans victime, il est exécuté le 11 février 1957, et restera dans l'Histoire comme le seul Européen guillotiné de la guerre d'Algérie. Pour Joseph Andras, la Justice s'est montrée indigne, la littérature a le devoir de demander réparation. Ce roman brûlant d'admiration, tendu par la nécessité de la justice et cinglant comme une sentence, lui rend hommage...J'ai longuement débattu avec des amis férus... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 20:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 décembre 2016

Le jardin des brumes du soir - Tan Twan Eng

Délicatement écrit comme on peut imaginer une estampe, ce roman est une superbe et fascinante approche du conflit sino-japonais et de ses conséquences dans les décennies qui suivirent... Roman de l'affrontement entre barbarie et civilisation... Véritable quête identitaire ... Magie de la poésie des jardins et de leurs symboles qui résistent et renaissent du chaos de la guerre... et au delà, la complexité universelle du pardon face à l'innommable   Quatrième de couverture : Quelques années après la Seconde Guerre mondiale, la... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2016

De sang froid - Truman Capote

Ce roman culte a été inspiré à Truman Capote par un terrible fait divers... Mené comme une véritable enquête ( quelle est la part de la fiction ? De la réalité ? ), décortiquée au scalpel, sans pathos, sans parti pris, d'une manière strictement factuelle, à tel point que le vide qui habite les meurtriers transparait littéralement tout au long des pages tournées lentement ... J'ai trouvé particulièrement fascinant cette analyse de la société américaine du Middle West des années 50 ... Le trait de génie de l'auteur est de ne jamais se... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2016

La coquetière - Linda D. Cirino

Quel bonheur de se perdre entre les piles de livres posées de ci de là sans ordre apparent... Se laisser happer par une couverture différente, un titre simplissime ...une histoire qui rappelle " Sur la route de Madison" ... Une pépite ... Quatrième de couverture : En 1936, dans le sud de l'Allemagne, à la lisière de la Forêt-Noire, Eva mène une existence monotone dans la ferme familiale. Un jour, alors que son mari est sur le point de partir pour l'armée, elle découvre un étudiant caché dans son poulailler. D'instinct, elle le... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2016

Soumission - Michel Houellebecq

Lire Houellebecq est un véritable enchantement pour moi. Une très grande maitrise stylistique qui vous emmène exactement où il veut dans son propos à notre insu ... Thème d'une islamisation insidieuse terriblement actuelle ... Une invasion qui ne se nomme pas face à la passivité, la lacheté, la mesquinerie, les petits arrangements avec l'autre, avec soi ... Juste de l'anticipation .... Quatrième de couverture : Dans une France assez proche de la nôtre, un homme s'engage dans la carrière universitaire. peu motivé par l'enseignement,... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 18:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 décembre 2016

Le dernier des nôtres - Adélaïde de Clermont-Tonnerre

  J'ai ouvert ce livre comme ceux que je lis sur la plage ou dans le train .... Et bien évidemment j'ai été littéralement emportée dans un tourbillon temporel, un incessant va et vient de 1945 à nos jours, entre amour et haine, passion et rage, candeur et monstruosité ...J'aime cette approche de la grande Histoire au travers des petites histoires quotidiennes ... Qand l'interdit ultime efface les frontières du dicible ... Quatrième de couverture : « La première chose que je vis d’elle fut sa cheville, délicate, nerveuse,... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2016

Trois jours et une vie - Pierre Lemaïtre

Après avoir lu avec beaucoup de plaisir et de frissons "Robe de marié" et "Au revoir Là-haut" il y a quelques années, j'ai ouvert avec une certaine prudence ce nouvel opus : allais je ressentir un choc similaire face à cette histoire de l'inéluctable, d'un fatalisme poisseux, de la lacheté du quotidien, des petites trahisons meurtirères à soi, à l'autre .... Oui, j'y ai plongé dès les premiers mots, fascinée par cette écriture d'une certaine humanité ciselée au scalpel ... un meurtre, le plus horrible qui soit ... des amitiés qui... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2016

Le Garçon - Marcus Malte - Zulma

  Un samedi matin, jour de marché, je suis allée me perdre avec bonheur dans les petites allées encombrées de la Librairie Campus à Dax. La couverture particulière des éditions Zulma a de suite attirée mon regard et j'ai découvert "Le Garçon" de Marcus Malte, prix Fémina 2016.  Quatrième de couverture : "Il n'a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 11:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]