Je vais vous présenter aujourd'hui "L'ombre des derniers cathares" d'Alain Roumagnac, publié chez Cairn, magnifique maison d'édition paloise, dans la collection Du Noir au Sud :

Quatrième de couverture : Déboussolé par le décès de sa femme, Richard Quayrane, lieutenant de police à Nanterre, étouffe dans son métier et dans ce monde qui ne sait pas bien où il va. Désabusé, il prend sa retraite et fait table rase, mais très seul, il chavire lentement. Un matin, l appel qu il reçoit d un notaire toulousain va faire basculer sa vie. Aidé de son ancien coéquipier, d une experte en oeuvres d art et d un vieux prêtre mystique, qu il entraîne avec lui, il va se débattre dans une sorte de quête, aux confins d une très vieille guerre presque oubliée, où le bien et le mal se disputaient leur place. Les fantômes cathares, que l on pensait perdus, surgissent et reviennent à la charge. Mais le mal n est jamais très loin. Pour protéger des secrets qui ne doivent pas émerger, le fanatisme aveugle a versé le sang et s apprête à tuer à nouveau.

Mon commentaire : Quel exercice difficile que de parler d'un livre sans en déflorer l'intrigue ... J'ai été happée peu à peu sans pouvoir définir à quel moment précis ... Le roman débute très classiquement par la mise en place du décor et des protagonistes, englués dans un quotidien parfois sans issue... A partir des maux de notre temps, solitude, jalousie, convoitise ou abandon, Alain Roumagnac propose une voie de transcendance d'une certaine humanité grâce à la quête d'un Graal. Une route initiatique s'ouvre ainsi à cinq personnes arrivées à des âges différents, à une croisée fondamentale des chemins : qui vais je rencontrer ?

Voici les premiers mots qui les rassemblent dans ce voyage aux confins de la grande Histoire et de la légende :

Extrait : "J'ai décidé de faire appel à toi une dernière fois.J'ai besoin de ton honnêteté, de ton acharnement et de tes compétences d'homme de loi dans ton domaine de prédilection, les oeuvres d'art. Je sais que tu t'es retiré, mais je vais te confier une dernière énigme. Elle te marquera jusqu'à ton dernier souffle. Je te confie la quête la plus considérable de ta carrière. Elle arrive au meilleur moment, car tu auras besoin de tout le temps dont tu disposes pour la mener à son terme et je crois savoir que tu es riche de ton temps...

... Mais le péril pour ta vie risque d'être immense. Les temps anciens ont été agités de convulsions, de luttes partisanes, de guerres intestines réglées au prix du sang. Le temps n'éteint pas toujours les incendies. Rien n'est jamais vraiment fini ..."

Belle lecture à tous...