16 juillet 2014

Sa vie dans les yeux d'une poupée, Ingrid Desjours

Mon commentaire : Comment dire ? ...... Comment aborder ce petit billet sur un livre qui m'a laissé une impression de malaise, à la limite de la nausée parfois ..... Et qui a su me retenir jusqu'au bout de ma lecture ou presque ..... Il démarre et continue sous la forme d'un thriller totalement haletant ....jusqu'à une scène à laquelle je n'étais absolument pas préparée et qui malheureusement avait des accents de réalité....J'ai eu alors une claire définition du sordide...Sans possibilité de rémission ou de fragile lumière au bout... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2014

Le philosophe qui n'était pas sage, Laurent Gounelle

  Mon commentaire : Ce livre m'a réconciliée avec l'auteur dont je n'ai pas pu finir les précédents livres. C'est une fable satirique ( pléonasme ???), écrite sur le rythme des éléments naturels qui entourent le personnage principal, Sandro qui arrive avec toute sa haine et sa frustration. Je crois qu'il s'agit d'une conversion au bonheur .... que la civilisation que nous avons construite nous empêche d'atteindre.....Excellent sujet de dissertation de philo, n'est ce pas ? Quatrième de couverture : Une tribu au cœur de la... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2014

Pour trois couronnes, François Garde

  Mon commentaire : J'ai très vite oublié le style de l'écriture pour plonger en pensées et en images dans ce flamboyant voyage à travers les époques et les continents avec comme prétexte de départ, un thème classique.... et banal : la recherche d'origines. Comment en parler sans rien dévoiler ou si peu ? l'une des phrases en exergue est une pensée de Stendhal : " le grand inconvénient de la civilisation, c'est l'absence du danger "..... lutte d'un peuple pour la liberté......amours d'un soir ..... généalogie tronquée... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2014

Le Maïtre des superstitions, R.L. Stine

  Mon commentaire : auteur pour enfants, R.L. Stine se lance dans la littérature d'épouvante...pour adulte, à la manière des meilleurs Stephen King ou dans la lignée de "Rosemary's baby". Ca, c'est pour une lecture au 1er degré.... C'est à mon sens une analyse par le biais d'un véritable dictionnaire des superstitions, des ravages des démons intérieurs...qui bien sûr sont victorieux !!!! Dans ce genre d'histoire...ça ne peut pas bien se finir !!!! C'est peut être mon côté punk qui resurgit..... P.S. : j'ai adoré bien... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2014

Le collier rouge, Jean-Christophe Ruffin

  Mon commentaire : En suivant le fil des mots, j'ai eu l'impression de me retrouver plus de 30 ans en arrière, sous le saule pleureur dans le jardin de ma grand-mère, en Chalosse, en plein mois d'aout....une chaleur écrasante, le vrombissement des insectes, le parfum sucré des fleurs presque fanées....à lire " Le hussard sur le toit " de Jean Giono....Un moment inoubliable pour moi.....et cette impression de fraicheur à découvrir le personnage principal, si fier et si humble à la fois, si pétri d'idéal chevaleresque et de... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 mai 2014

Katiba, Jean-Christophe Ruffin

  Mon commentaire : J'ai beaucoup aimé et bien que ce soit une oeuvre de pure fiction, je l'ai lu et vu comme un documentaire sur une certaine réalité des réseaux terroristes islamistes. Ne pas négliger la lecture de la postface et la définition d'une katiba. La personnalité trouble de Jasmine est très intéressante, car nous pourrions tous à un moment ou à un autre nous y identifier quand nous sommes face à un choix qui quel qui soit, nous prédétermine avant toute chose. Le proverbe sénégalais en exergue résume très bien cela... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2014

Argentina, Dominique Bona

  Mon commentaire : Effectivement, intéressante saga qui débute à la fin de la 1ère guerre mondiale et finit après la 2nde guerre mondiale. Elle retrace le parcours d'un homme pauvre qui saura franchir tous les obstacles à la réussite sociale, dans un pays où tout semble possible. Mais ce n'est malheureusement qu'une impression...Je reste sur ma faim car le personnage principal me semble en retrait, un peu spectateur de sa vie et je retrouve pas cette passion annoncée....A lire pour le contexte historique et social... ... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2014

L'ombre d'une autre vie, Agnès Ruiz

  Mon commentaire : Mmmmmmm.....tordu à souhait : j'adore ! En première lecture, thriller haletant.....je l'ai lu d'une traite.... Mais au 2ème degré, c'est une analyse très intéressante à mon sens ( je ne suis pas attirée par les explications psys en temps normal ) de la fragmentation d'une personnalité après le pire traumatisme qui puisse arriver à une mère....oups, j'espère que je n'en ai pas trop dit Quatrième de couverture : Il y a seize ans, Alicia Vartell a fait le choix de quitter sa ville natale dans le Vermont pour... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2014

Une saison blanche et sèche, André Brink

  Mon commentaire : l'action se passe dans les années 70 au moment des émeutes sanglantes de Soweto. Il n'y a pas de héros, juste un homme, blanc, qui se réveille....et voit autour de lui comme la fin d'un monde sans espérance, où la frontière de ce qui différencie l'homme de l'animal s'efface : piétinement des libertés individuelles, du droit de disposer de soi, brutalité de l'incommunicabilité entre les races, entre les classes sociales....inutilité du combat solitaire....Aucune place pour Dieu....A lire comme un... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2014

Les mouettes, Sandor Marai

  Mon commentaire : unité de temps, unité de lieu....une nuit, un salon....pour l'essentiel de l'action. Une fois le livre refermé j'en retiens l'exacerbation des sentiments suggérés, à fleur de peau, une fin où tout est possible....ou rien.....avec comme seule certitude, la guerre qui va éclater ici après avoir commencé ses ravages ailleurs....Tout est suspendu à ce coup de téléphone qui ne ramènera pas ce lien dans le quotidien mais le transcendera..... J'ai cru par moment retrouver l'athmosphère de la "Lettre d'une... [Lire la suite]
Posté par Madame C de D à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]